Comment réussir son canard et passer la barre?

Beaucoup de surfeurs s'épuisent et renoncent parfois au surf après avoir tenté de passer des barres difficiles, c'est à dire d'avoir passé la zone où les vagues se brisent pour rejoindre celle où l'on peut attendre les vagues.

Ce qu'il faut savoir, c'est que parfois passer la barre sera mission impossible et parfois même pour les surfeurs les plus expérimentés et les plus physiques, notamment quand les courants sont très forts, les séries hachées...

Autrement dit, certains jours, il vaut mieux ne pas se mettre à l'eau afin de ne pas s'épuiser en vain, voir de mettre sa vie ou celle des autres, notamment les secouristes en danger. Pour autant, il existe toujours une alternative :

1° SI vous n'avez pas le niveau ou la condition physique :
- attendre un moment plus opportun en fonction de la marée pour se mettre à l'eau
- trouver un spot de repli : un spot généralement plus abrité qui ne marche que lorsque les vagues sont très grosses
- choisir un spot où l'on peut contourner les vagues de type reef break

2° Si vous avez le niveau et la condition requise :
- choisir le bon endroit pour entrer dans l'eau. Pour cela, notamment si vous connaissez mal le spot, observez les autres surfeurs.
Il y a toujours généralement une passe où les vagues sont moins violentes, parfois à la jonction entre 2 vagues issues de 2 pics différents.
Il existe aussi très souvent des passes où un courant pourra vous entrainer vers le large en épargnant ainsi beaucoup de votre énergie pour passer la barre.

- choisir le bon moment pour entrer dans l'eau. Regardez les vagues et les séries, il y a généralement des accalmies ou des séries plus petites, profitez-en pour tenter votre chance à ce moment-là. Partez juste avant qu'elles n'arrivent, sinon ce sera déjà trop tard, et foncez, mettez toute votre énergie pour passer.

- être endurant, persévérant et y croire. Pour passer certaines barres, l'épreuve sera tout autant physique que psychologique. Vous devez y croire et le vouloir, grappiller mètre après mètre sans vous laisser décourager par une vague qui vous aura fait reculer. Donnez tout ce que vous pouvez et vous verrez que vous y arriverez... sauf si vous avez eu les yeux plus gros que le ventre.

- savoir faire le canard, une technique permettant de passer sous une vague quand elle déferle afin de ne pas être emporté avec elle vers la plage.


LE CONSEIL DU PRO : APPRENDRE ET RÉUSSIR À FAIRE LE CANARD
Cette technique n'est adaptée que pour les surfeurs utilisant de petites planches qu'ils sont en mesure de couler devant la vague. Les surfeurs avec des longboards, malibus ou autres baobabs, planches évolutives, devront lui préférer la méthode de la tortue (où l'on se retourne avec sa planche afin de l'attirer avec soi sous l'eau au lieu de la couler en restant dessus).
Le canard est une technique essentielle à connaitre et à maitriser, notamment pour surfer sur les beach breaks français où il est parfois impossible de contourner les vagues, cependant réussir un canard demande de l'entrainement et de l'habitude. Ainsi comme on ne peut pas tout apprendre en même temps, son apprentissage ne doit pas être tenté tant qu'on a pas pris une bonne aisance en surf.

La méthode du canard expliqué chronologiquement : On pratique le canard alors que l'on remonte vers la barre et pour réussir cette manoeuvre, il est indispensable d'avoir suffisamment de vitesse (autrement dit de savoir bien ramer) et d'agir avec un bon timing. Pour réussir son canard, il est indispensable de le réaliser au bon moment, ni trop tôt avant la vague, ni trop tard, quand on a plus le temps de couler sous la mousse.
Le canard peut vous permettre de passer une vague alors qu'elle est juste en train de casser mais également de passer sous une mousse quand celle-ci a déjà totalement éclaté. Cette 2e option étant plus difficile à réussir que la première et sa complexité augmente avec la taille et la puissance des vagues.

1° Ramer à bonne allure vers la vague qui s'apprête à déferler
2° Alors que celle-ci n'est plus qu'à 3 mètres, environ 2 secondes, il faut attraper les rails de chaque côté de la planche et appuyer fortement pour couler le nez de la planche en l'accompagnant sous l'eau. C'est cette pression et l'effort conjugué du poids du surfeur qui va permettre de passer sous la vague. Remarque : Il faut vraiment bien tenir les rails afin que la planche ne vous échappe pas sous l'eau, notamment s'il y a d'autres surfeurs à proximité ou derrière vous qui essayent de passer.
3° Une fois sous l'eau, le principe est celui du bouchon, après vous être enfoncé jusqu'à 50 cm sous le niveau de l'eau, l'énergie de la vague va vous passer au-dessus et avec la pression et la flottabilité de votre planche, vous allez naturellement remonter vers la surface. C'est là qu'intervient le conseil le plus précieux pour réussir son canard. Il ne suffit pas de se laisser aller, au contraire, il faut maximiser cet élan : En fait, lorsque vous réalisez la phase 2 du canard, la plongée, vous devez remonter légèrement l'une de vos jambes sur la planche afin que votre genou se place là où vous aviez vos fesses, et c'est ce genou en appuyant contre la planche qui va booster l'élan naturel qui vous fait remonter à la surface, mais en y imprimant une projection vers l'avant qui va vous permettre de continuer à avancer et de ne pas remonter dans la mousse, au risque que tous vos efforts soient anéantis.
4° En prolongement naturel de votre genou, la dernière impulsion sera donné par le pied de cette même jambe qui va appuyer vers le tail de la planche afin d'accentuer le mouvement. Vous devriez ainsi ressortir de l'eau après la vague.
5° Mais ce n'est pas fini pour autant : Le maître mot pour passer la barre, c'est l'énergie enthousiaste que vous allez y consacrer. Une fois ressorti de l'eau, vous devez immédiatement ouvrir les yeux (même si ça pique un peu) pour voir ce qui vous attend et recommencer immédiatement à ramer pour continuer à avancer entre les vagues... car pendant votre canard, au mieux vous ne reculerez pas, mais vous n'aurez pas pour autant avancé. Ainsi c'est vraiment pendant le court moment de répit entre les vagues que vous devez faire la différence.
Remarque : Pour être vraiment efficace, il n'y a pas une seconde à perdre, pas question de se passer la main sur les yeux pour en chasser l'eau ni de se recoiffer, les midinettes, elles restent sur la plage.

Alors entrainez-vous, entrainez-vous, entrainez-vous, etc. et petit à petit vous réussirez vos canards!

3 commentaires:

Camille a dit…

Bonjour,

J'ai réussi à faire le canard récemment mais le problème c'est qu'il commence à faire froid et j'aimerais continuer surfer l'hiver, on m’a conseillé d'acheter une cagoule, je suis aller voir mais il y a pas mal de choix :/ et je voulais savoir si on peut me conseiller car c'est assez cher et je voudrais pas me planter en achetant une cagoule

J'ai vu une O'Neill à 35euros, une cagoule "jupette" (3 mm)
une autre rip curl à 45euros (3 mm)

(je suis aller voir à Decathlon mais rien de bien

Anonyme a dit…

PUB ???

Bob a dit…

le problème de la cagoule c'est que du coup ça t'isole non seulement du froid, mais aussi du bruit et comme l'oreille est un des sièges de l'équilibre, ça handicape aussi le feeling!

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...