Comment réussir son take-off et se lever sur sa planche?

On approche là une des leçons cruciales puisque ce n'est que lorsque vous la maitriserez, que vous pourrez commencer à vous considérer comme un surfeur, mais surtout ce n'est que lorsque l'on se lève que l'on comprend vraiment tout ce qui fait que le surf est le dieu des sports. Un sport où la sensation de faire corps avec les éléments est reine, et n'a d'égale que leur puissance.

Il est donc capital de réussir son take-off et à se lever sur sa planche pour prendre du plaisir à surfer, mais c'est également l'une des phases les plus délicates et les plus longues de l'apprentissage. Se lever pour la première fois sur son surf, vous demandera pas mal d'opiniâtreté et de gamelles avant d'y parvenir.

La bonne nouvelle, qui est aussi assez paradoxale, c'est que pour vous lever les premières fois, vous n'aurez pas besoin de vraiment préparer et réussir un take-off. Effectivement, s'essayer au take-off est une technique qui demande d'avoir déjà intégré quelques bases de la pratique du surf.

Ainsi il est fort probable que les premières fois où un surfeur se lèvera sur sa planche, il le fasse sur une mousse, sans avoir ramé et en essayant coute que coute de maintenir son équilibre malgré les remous. Effectivement dans la mousse, la stabilité est paradoxalement beaucoup moins bonne que sur une vague qui n'a pas déferlé complètement, notamment parce que l'on a moins de vitesse et parce que la mousse est par nature moins plane et moins stable que la surface lisse d'une vague.

RÉUSSIR À SE LEVER SUR SON SURF... ... sans prendre trop de mauvaises habitudes qui seront difficiles à perdre ensuite!
Même si je ne le recommande pas, vous n'y couperez certainement pas, vosu allez vouloir essayer de prendre une vague sans ramer, en courant et en poussant votre planche avant de vous allonger dessus avec la légèreté d'un cachalot et de vous mettre debout avec la grâce d'un éléphant.
Cette technique est la pire à mon avis et risque de vous faire prendre de très mauvais automatisme, mais afin de limiter les dégâts, je ne vous donnerais, à ce stade, qu'un seul conseil, par pitié, au moment de monter sur la planche, montez dessus en une seule fois, NE PASSEZ PAS PAR L'ÉTAPE AVEC UN GENOU DESSUS!
Entrainez-vous s'il le faut sur le sable, mais vous devez réussir à monter sur votre planche, les 2 pieds à plat en un seul coup et avec légèreté... surtout lors des entrainements sur le sable avec une planche en époxy dont le glaçage est assez fragile.

Pour se lever correctement, il faut attendre d'avoir pris suffisamment de vitesse pour avoir de la portance et ne pas couler la planche avec le poids du surfeur, puis poser les mains à plat sur l'avant de la planche au niveau des épaules afin d'assurer de la stabilité et se mettre debout. Le poids imprimé par les mains à l'avant de la planche permettra notamment d'équilibrer la pression exercée par les pieds au moment où l'on se met debout.


COMMENT RÉUSSIR UN BON TAKE-OFF COMME UN VRAI SURFEUR 1° Il faut commencer à ramer au moins 7 à 10 mètres avant la vague afin qu'au moment où elle rattrape le surfeur, celui-ci bénéficie d'assez de vitesse pour être entrainer dans la vague.
Il ne faut pas hésiter d'ailleurs dans ce cas, à mettre le maximum de poids vers l'avant afin que le surf pique du nez dans la vague.
2° Les mains se positionnent à l'avant du surf bien à plat afin d'assurer un point de stabilité pour sauter sur ses jambes, tout en exerçant une pression qui va faire piquer le nez de la planche dans la vague. Encore une fois, tout est dans le timing, pour réussir son take-off, il ne faut ni monter trop tôt ni monter trop tard sur sa planche.
Si vous montez trop tôt, vous n'aurez pas assez de vitesse et vous allez couler sans prendre la vague
Si vous montez trop tard ou que vous êtes trop en avant, vous allez enfourner et planter le nose dans la vague, ce qui à moins que vous opériez un rapide transfert de poids vers l'arrière de la planche afin d'en ressortir le nez, vous conduira à une gamelle pas très agréable la tête la première.
3° Vous sautez sur la planche en un seul coup, les pieds bien à plat et vous vous aidez de vos bras afin de trouver l'équilibre et là c'est magique, vous glissez sur la vague comme un surfeur, que vous êtes maintenant. Normalement c'est à ce stade, dès les premières 5 secondes passées debout sur la planche, que l'on comprend pourquoi ce sport fait autant d'adeptes. Il faut le vivre pour en prendre toute la mesure, alors accrochez-vous, persévérez et vous serez récompensé!
4° et + : Petit à petit, vous allez comprendre comment réaliser des virages sur la vague, comment suivre l'épaule, jouer avec la lèvre, mais ça vous le découvrirez par vous même!
De même que l'apprend petit à petit, par soi-même, à ajuster la position de ses pieds sur la planche ou comment se positionner allongé sur celle-ci. Chaque surfeur est différent, chaque planche est différente, chaque style est différent, il n'y a pas de règle immuable qui s'impose à tous.

Remarque : Quand j'ai commencé le surf en 1984, la plupart des figures exécutées aujourd'hui par les dieux du surf, à l'instar de Kelly Slatter, passaient pour être impossible à réaliser. Pourtant maintenant, il y a de plus en plus de surfeurs qui maitrisent l'aerial...

Le petit conseil du pro pour réussir son take-off et se lever sur sa planche de surf : Tout est dans le choix de la vague et le positionnement, c'est la symbiose de ces 2 paramètres qui décident en grande partie de la réussite d'un take-off. Le but du jeu étant de démarrer avant que la vague ne casse et de s'échapper vite du point de déferlement, où se concentre l'énergie de la vague, pour revenir y puiser... ensuite tout est dans la lecture de la vague pour ce que vous ferez une fois dessus : floater & floaty (manoeuvre sur la lèvre), roller coaster (enchainement de virage en haut et en bas de la vague, comme un lacet), bottom (virage en bas de la vague), cut back (retour vers l'énergie de la vague)...
Il est également possible de démarrer sur une vague qui a déjà commencé à déferler, soit sur l'épaule avec un peu de marge par rapport à l'endroit où elle casse, et pour les plus aventureux, en "late take-off", où l'on démarre avec l'énergie de la lèvre.

16 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cet article bien fait, mis en application cet été avec succès!

Anonyme a dit…

une question pour le take-off, doit on glisser les mains le long du rail ou faut-il positionner les mains sous la poitrine avant de donner l'impulsion et sauter sur la planche ? merci pour ce bel article sur les bases du surf !!

Silversurf a dit…

Idéalement i'm faut donner l'impulsion avec les 2 mains sous la poitrine a plat sur la planche. Remettre les mains sur le rail revient au même que de poser un genou avant de se lever, c'est une perte de temps inutile.

Anonyme a dit…

J'ai fait déja 3 stages de surf durant ces deux dernieres années et j'ai mis le genou ==> LA GROSSE erreur mais maintenant j'ai du mal à enlevé le genou lors du take off. Alors j'ai refait 2 séances de surf pendant la Toussaint pour corriger ça et un mono de surf ma dit que c'est pas grave, il m'a appris une technique où l'on fait glisser les deux genoux au milieu , plus vers l'avant de la planche, ensuite mettre le pied gauche perpendiculaire au pied droit puis pousser sur la jambe gauche lever le bassin et glisser le pied droit à l'arriere de la planche. Cette technique est top car j'ai réussi a faire tous mes take off , chose que je n'arrivais pas très bien pendant les autres stages. Il me reste plus qu'a refaire cette technique mais beaucoup plus rapidement cet été :)

Mais je voulais savoir si cette technique est bien, c'est à dire si elle est considéré comme un take off.

Anonyme a dit…

(PS: pour la technique, j'ai commencé en position accroupis)

Anonyme a dit…

Moi aussi, mais "silversurf" est ce que c'est concideré comme un take off sa technique ?

Silversurf a dit…

Hello,

C'est une technique tout à fait valable de take-off tant que tes genoux ne font que glisser. À mon sens, c'est même la meilleure mais à condition de ne pas y procéder en 2 temps. C'est un seul mouvement, donc sans étape avec un genou en appui.

Anonyme a dit…

Ok merci beaucoup pour la réponse :)
car j'avais un peu honte de faire ça devant des surfeurs pro meme si j'arrivais à faire mon bakside sans tomber:)

Anonyme a dit…

Bonjour, je voulais savoir un petit chose:

Ce week je suis aller surfer à Oleron et il y avait 1m de vague, et comme je viens juste moi aussi de commencer le surf impossible de passer la barre (serie de vagues très très rapprocher, aucun moment pour souffler) , j'ai passé 2h a essayé de la passer mais les vagues m explosait dessus !! mal de crâne,... J'ai fait des recherche et j'ai vu que quand on a une grande planche (la mienne une 7.4) on pouvait faire la technique "turtle roll" (faire une rotation de 360° pour que la planche se retrouve à l'envers à la surface et nous en dessous puis on reviens à la surface)

Je voulais savoir si cette technique marche vraiment ? Et si on la fait c'est un peu la honte ?

(j'ai jamais vu quelqu'un faire pour l'instant)

Silversurf a dit…

Hello, la méthode dite de la tortue en français est la meilleure technique pour passer la barre avec un longboard, ou plus exactement pour passer sous la mousse d'une vague qui vient de péter. Il n'y a donc aucune honte à avoir, à condition de la réussir et de ne pas laisser son surf s'échapper derrière soi au risque de gèner ou blesser d'autres surfeurs.

Cependant comme cette technique est moins rapide qu'un canard, on se remet moins vite à ramer, il n'est pas possible d'enchainer les tortues à un rythme très rapide et c'est là que la technique de franchissement de la barre diffère de celle employée par les surfeurs avec des petites planches. L'atout des surfeurs avec de grandes planches et de pouvoir ramer plus vite en se fatiguant moins, aussi lorsque c'est possible, il faut mieux essayer de contourner la zone de déferlement, voir idéalement essayer de se caler dans un courant qui emmène vers le large. Lorsqu'il n'est pas possible de contourner, il faut utiliser cette puissance de rame supplémentaire pour être plus rapide entre les séries. Malheureusement quand les séries et les vagues sont très rapprochées, passer la barre avec une grande planche devient assez ardu.

Tommy a dit…

@ Tommy : Merci de ta réponse, je n'aurais pas fait mieux ;)

Aux autres, choisissez un pseudo quand vous postez un témoignage ou une question, c'est plus facile ensuite pour vous répondre et vous n'avez pas pour autant besoin de vous inscrire ou de laisser votre email.

Pauline a dit…

Ok merci beaucoup !! Je test ça lors de ma prochaine session à la Torche :)

Silversurf a dit…

Bonne chance Pauline! ... l'eau est froide en ce moment :)

Anonyme a dit…

Ah toi aussi Pauline tu fais du surf à la Torche? :)
#Mélanie.pierard

Anonyme a dit…

Pour ma part au moment de faire mon take off je et mon genou droit en avant sur la planche en apui et ensuite je remet une main pour remettre une impulsion pour me lever comme perdre cette Habitude ? :/

Tommy AngelFab a dit…

La meilleure solution me semblerait que tu donnes directement l'impulsion pour te lever, au moment même où tu poses actuellement ton genou. Si tu essaye de te concentrer un peu sur l'idée pendant que tu surfes et à chaque take-off, petit à petit cela va se mettre en place. Et comme toutes les mauvaises habitudes, elles sont souvent bien ancrées.
Pour te conditionner un peu, tu devrais aussi essayer de surfer une vague plus creuse et plus rapide que celle que tu as l'habitude de surfer, tu comprendras vite le temps perdu sur ton take-off.
Pour éviter de trop focaliser sur l'objectif de ne plus mettre le genou, tu devrais te donner comme objectif d'apprendre à mieux lancer ta planche dans la vague. Considérer qu'en fait tu pousses ta planche dans la vague et que te lever en une seule étape n'est qu'une conséquence physique de cette approche.
De plus l'impulsion supplémentaire que tu réussira à générer devrait te booster considérablement et te permettre de mieux passer des sections potentiellement très/trop rapides dans des vagues creuses.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...