Comment apprendre à tuber? La quête du tube ou barrel


T'as tubé ou t'as pas tubé? Le tube c'est un peu le graal du surfeur, l'objectif principal des riders qu'ils soient débutants ou confirmés. Mais pourquoi? Je pourrais vous répondre qu'il faut avoir tubé pour le savoir mais la réalité est que le tube est un peu l'image d'Épinal du surfeur.

C'est quoi un tube? Sérieux? Un surfeur tube quand il évolue sur l'épaule de la vague et sous la lèvre dans ce sublime couloir d'eau d'éphémère. Quand la tête du surfeur passe très brièvement sous la lèvre, on parlera juste d'une casquette. Le mot tube en anglais est barrel et dans la hiérarchie du tube, car il y en a une, le vainqueur est le stand up barrel où le surfeur se tient debout dans le tube.

Revenons maintenant à nos moutons, comment prendre son premier tube?

Il y a pas mal de choses à prendre en compte pour y arriver mais la première, bien qu'assez évidente, ne l'est pas pour tout le monde. Pour tuber, il faut une vague qui tube! On peut toujours avoir un coup de bol certes, mais c'est un peu comme le loto, beaucoup de joueurs et peu d'élus. Donc pour tuber, choisissez un spot où la vague a tendance à créer des tubes, donc une vague assez creuse et idéalement un jour où le vent est off shore pour sculpter la vague un peu plus et ralentir légèrement son déferlement.

Comme on parle de spot, il est aussi important de parler de niveau. Même si rien n'empêche un débutant de tuber, les chances sont à peu près les mêmes que pour le loto. Ensuite, même quand on commence à être un peu plus expérimenté, on a pas forcément le niveau pour surfer n'importe quelle vague. Aussi non seulement il faut un spot où ça tube mais avec une vague pas trop gnarly (méchante). Oubliez Hossegor pour vos premiers essais. L'idéal serait un spot peu fréquenté avec une vague d'un mètre environ où l'on commencera donc par des barrels en position accroupie ou agenouillée. Les Maldives peuvent ainsi être une bonne destination pour celles et ceux en quête de leur premier barrel, où la côte Est du Sri Lanka, du côté d'Arugam Bay où la vague tube sans être extrêmement puissante.

Ensuite la quête du tube est faite de patience car il va falloir trouver la bonne vague dans la série, avoir la priorité, oser se lancer et bien se caler dans la vague et à la bonne vitesse pour pouvoir vivre son premier tube ou sa première casquette.

En fait il y a 3 méthodes pour tuber que je vais présenter dans l'ordre de difficulté du plus facile au plus difficile :

1ª Se faire couvrir est sans conteste la façon la plus simple de prendre son premier tube et peut souvent résulter d'un petit coup de chance. Certaines vagues à section vont tuber à certains endroits et il suffira de se trouver au bon moment au bon endroit. Sur le même principe, une des manières les plus simples de tuber est de démarrer assez vite sur la vague, prendre un peu de vitesse pour distancer un peu le pet (point de déferlement), puis de faire un bottom en mettant un peu de poids sur son pied arrière afin de ralentir la planche, remonter un peu sur l'épaule et laisser le déferlement nous rattraper. On peut également utiliser une main dans l'épaule de la vague pour se ralentir. L'inconvénient de cette méthode est qu'il va falloir reprendre la vitesse pour ne pas se faire dépasser par le rouleau et fracasser dans le tube. Et pour cela, il faudra certainement quelques essais et quelques machines à laver.

2º Lire la vague et entrer dans le tube qui se forme en calculant bien son coup pour ne pas se faire enfermer dans un cul de sac. Il va falloir oser y aller et être solide sur ses jambes et ses appuis pour ne pas être éjecté par la lèvre si on la touche. Pour les vagues très puissante ou plus grosse qu'un mètre, il vaudra mieux éviter tout contact avec la lèvre dont la puissance est parfois impressionnante, capable d'assommer des surfeurs ou de casser net leur planche de surf.

3º Pour les vagues qui tubent tout de suite et les surfeurs expérimentés, le top est de faire son take off juste de l'autre côté du pic afin de démarrer directement sous la lèvre dans le tube.

Dans le tube, il faudra faire attention à sa trajectoire afin que la planche ne passe ni sous la lèvre ni trop prés du point d'impact, mais également très attention à ne pas trop remonter sur l'épaule au risque d'expérimenter un "El Rollo", figure très prisée des adeptes du bodyboard mais à l'issue souvent douloureuse pour un surfeur et sa planche.


À propos de la vidéo qui illustre cet article : @kidscravewaves - Je l'adore!!! Le surfeur a 9 ans et prend ici son tout premier tube. Je trouve que c'est la vidéo parfaite pour illustrer la technique nº1 et que Roman (le surfeur) fait un excellent travail pour scorer son barrel! Le spot est visiblement très fréquenté et il y a d'autant plus de mérite à réussir un tube dans ce contexte où il faut éviter de nombreux débutants. La vague est assez petite ce qui l'oblige malgré son petit gabarit à se replier sur lui-même et il utilise même la technique de la main dans l'épaule pour se ralentir. Donc c'est une parfaite démonstration pour tout surfeur qui veut commencer à prendre des tubes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...